Nouvelle zone touristique intégrée

Tifnit, Maroc

Programme : Plan d'aménagement, hôtels et équipements touristiques
Surfaces : Hôtels: 80 350 m², Résidences: 105 210 m²
Coût : N.C.
Calendrier : Concours 2008 lauréat, études 2008-2010
MO : Royaume du Maroc
Avec : atelierphilippemadec (architecte associé), Signes (paysage), C&E (BET Structure), Tribu (HQE), Agrisud (conseil agro-écologique)
Nous comprenons le concept de l'Eco Resort Balnéaire comme opportunité de concilier tous les aspects du projet : - la protection de l'environnement ; - le développement de l'économie locale ; - le développement de l'industrie touristique nationale ; - l' attrait d'une clientèle de plus en plus intéressée par la nature, l'environnement, et d' une manière générale d' inscrire le projet dans une stratégie de développement durable et intégré. Le dernier site où vit l'Ibis Chauve sauvage valorise, oriente même l'ensemble des activités touristiques et culturelles du site. La réalisation du projet d'Aménagement et de Développement peut être l'occasion de renforcer sa protection, en augmentant et la prise de conscience à  son égard et les moyens qui lui sont alloués. Aussi il s'agit de concevoir un ensemble qui respecte les conditions naturelles de gagnage de l'Ibis Chauve. L'étendue de 200 ha proposée pour le projet est à  présent plus éloignée de la zone de gagnage, car tout verdissement généralisé du secteur modifierait considérablement l'écosystème local et la possibilité de se nourrir de l'Ibis Chauve. C'est pour cette raison et pour la qualité naturelle du paysage des dunes que nous avons choisi de réduire fortement l'impact du projet sur l'environnement existant.
Hôtel de l'Oasis 5*, Santé/Thalasso et Wellness L'hôtel de l'oasis se niche dans une dépression du site qui forme à  cet endroit une sorte de thalweg orienté vers l'océan. Le projet propose de construire ses deux versants en terrasses successives, recouvertes partiellement par les dunes, formant ainsi deux volumes se faisant face, et délimitant un espace intérieur protégé. Seules les cheminées de ventilation naturelle et certains puits de lumière surgissent du terrain naturel. Dans le creux du thalweg se trouve une véritable oasis, seul espace végétal de l'hôtel qui accueille aussi des bassins. L'architecture reprend et réinterprète l'architecture traditionnelle : des constructions compactes faites de murs massifs enduits, blanche, aux ouvertures parcimonieuses, donnant sur des terrasses minérales et des patios intérieurs plantés et colorés. L' « oasis» est le seul espace planté en pleine terre, il bénéficie d'un arrosage minimal permettant de laisser se développer une végétation locale mais qui n'auraient pu se développer sans sa situation abritée et l'apport d'un sol plus fertile. Des palmiers, bougainvillées, succulentes, euphorbes, l'agrémentent. Des bassins destinés au rafraîchissement de l'air et des piscines y sont disposés.